Le freinage par rétropédalage : une question d’habitude

Commet fonctionne le freinage par retropédalage

Le freinage rétropédalage est un système de freinage largement développé chez nos voisins européens mais peu chez nous (surtout en Allemagne et en Hollande). Cela peut s’expliquer par l’obligation dans notre législation d’avoir un frein « à main » et les français se sont donc habitués. Nous trouvons pourtant ce type de frein sur plusieurs vélos. Mais comment ça fonctionne ? Quels sont les inconvénients et avantages ?

Naissance du freinage par rétropédalage

Freinage en arrière par rétropédalage

Ce type de freinage a été inventé en Allemagne au 20ème siècle. A cette époque, le freinage patins est insuffisant par temps humide et les freins tambours sont trop fragiles. Le rétropédalage, ou encore nommé « torpédo », est donc une solution révolutionnaire car le frein est intégré dans le moyeu arrière. Cela permet de remédier à tous les problèmes de l’époque comme l’usure des composants, un freinage puissant même par temps de pluie et une longévité bien plus importante.

Les inconvénients du rétropédalage

Pour un français, le point le plus gênant dans le rétropédalage est de ne pas pouvoir remonter sa pédale en arrière lorsqu’il veut redémarrer. Avec un freinage par rétropédalage, il faut prendre l’habitude de laisser sa manivelle de pédale parallèle au sol en roue libre. D’ailleurs, cela n’est pas un problème pour ceux habitués au rétropédalage. Pour les non-initiés, ne soyez pas déroutés par votre premier essai. Il faut que vous démarriez le vélo avec le pied au sol et que vous le posiez ensuite sur la pédale.

Les avantages du rétropédalage

Les avantages et les inconvénients du freinage à rétropédalage

Un freinage très puissant par tous les temps

Les amateurs de ce type de freinage ont coutume de dire que lorsqu’on y a goûté, on ne peut plus revenir en arrière. Une fois que vous aurez adopté le réflexe de pédaler en arrière pour freiner, vous y verrez que des avantages puisque vous pourrez utiliser vos mains à autre chose.

Confort d’utilisation

Avec le rétropédalage, au lieu de freiner avec les « petits » muscles de la main, vous freinez avec les muscles des cuisses qui sont bien plus puissants. Nous avons donc un freinage plus puissant, plus précis et vous avez moins de fatigue musculaire.

Une meilleure longévité

Le frein par rétropédalage est placé dans le moyeu de la roue arrière. Il n’est donc pas exposé aux salissures, à la pluie, au sable… Vous ne risquez pas d’être surpris par un patin trop usé ou un câble de frein endommagé par le gel. C’est d’ailleurs pour cela que nos voisins du nord jurent uniquement par le rétropédalage.

Il permet d’être plus durable qu’un freinage actionné par une poignée et un câble et il demande moins de maintenance. Les garnitures de freins durent généralement le temps de la vie du vélo car il n’y a pas de câble à graisser ou de gaine à changer.

Le freinage rétropédalage est t-il adapté à l’apprentissage du vélo pour les enfants ?

Dans certains cas, oui. Les enfants ont souvent des difficultés à prendre conscience des obstacles et des dangers qui les entourent. Ils peuvent donc rencontrer des difficultés à appuyer au bon moment sur le frein placé sur la poignée. Comme évoqué plus haut, en France, les vélos équipés d’un frein par rétropédalage ont également un frein à la poignée. Ils ont donc le choix entre deux solutions de freinage. L’enfant choisira donc le mode de freinage qui lui convient le mieux.

Vous l’aurez compris, en France, nous sommes très attachés au freinage avec des patins alors que le freinage par rétropédalage est plus puissant et demande moins d’entretien. L’offre sur ce type de freinage est malheureusement très faible dans l’hexagone à cause de notre législation qui impose d’équiper ces vélos d’un frein avant. Néanmoins, si vous trouvez un vélo qui vous plaît et que seul le rétropédalage est un frein dans votre choix, alors nous vous conseillons vivement de ne pas vous arrêter à ça.

Et vous, que pensez-vous du rétropédalage ? Nous serions ravis de recueillir votre avis en commentaire de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.