Bien sécuriser son vélo et quoi faire en cas de vol ?

Bien sécuriser son vélo et quoi faire en cas de vol ?

Tous les ans en France, 1 vélo est volé toutes les minutes… eh oui ! 400.000 vélos disparaissent, laissant leurs propriétaires piétons malgré eux. Mais alors, comment se protéger du vol ?

Voici quelques conseils :

Bien attacher son vélo

C’est une évidence, mais beaucoup d’entre nous ne savent pas concrètement comment « bien attacher » son vélo. On vous explique en quelques points fondamentaux !

L’antivol

Une règle : plus c’est épais, mieux c’est. Ne facilitons pas le travail des voleurs ! Ils peuvent parfois mettre moins de 10 secondes à partir avec un vélo volé !

L’antivol le plus efficace reste le cadenas en U, qui est généralement fabriqué en métal et particulièrement difficile à crocheter.

Veillez à ce que l’antivol soit homologué, notamment pour pouvoir faire jouer l’assurance (on vous en parle plus bas).

Un point fixe

Mais qu’est-ce qu’un point fixe ? Cela peut-être un parc à vélo, ou bien un poteau, un arbre et même un lampadaire. Du moment qu’il n’est pas possible de bouger le point sur lequel est fixé votre vélo, c’est bon !

Attention cependant à ne pas entraver le passage sur le trottoir. Si une personne debout passe, il faut aussi qu’une personne en fauteuil roulant, ou une poussette, passe également ! « On partage l’espace urbain ! »

Quelles parties du vélo attacher ?

Avec un cadenas U, même petit, il est souvent possible d’attacher simultanément le cadre et la roue arrière.

Il faut absolument attacher l’une des roues avec le cadre au point fixe, et si possible, pour une protection optimale, fixez la roue avant (plus rapide à voler).

Autre méthode : détacher sa roue avant et l’accrocher au cadre et à la roue arrière.

bien-attacher-son-velo

Méthode 1

bien-attacher-son-velo-roue-avant

Méthode 2

Autres petits conseils

En inclinant autant que possible la serrure de votre antivol vers le bas, cela compliquera les essais de crochetage (et découragera, avec un peu de chance, le voleur !)

Attachez également votre antivol assez haut, à environ 50 centimètres du sol, pour rendre les manipulations de vol complexes. En effet, grâce à ces conseils, vous pourrez empêcher quelques techniques courantes de vol de vélo.

Les techniques de vol de vélo

Pour mieux comprendre l’importance de bien attacher son vélo, nous allons vous présenter les différentes techniques de vol de vélo.

La méthode du « Lever »

bicycle_theft_img_01

Cette méthode consiste à soulever le vélo et son antivol par-dessus le poteau qui sert d’attache au vélo. S’il y a un panneau au bout du poteau, ce n’est pas un problème, car un voleur expérimenté pourra le retirer facilement. Attention aussi aux poteaux mal-ancrés dans le sol, qui permettent de voler le vélo… sans même briser l’antivol !

La méthode du « Levier »

bicycle_theft_img_02
Le voleur utilise l’espace entre le vélo et le point fixe que laisse un antivol mal ajusté. Il y insère des outils comme par exemple un pied de biche ou une pince. Le cadre du vélo lui-même sert de levier pour briser la serrure.

La Méthode du « Frapper »

bicycle_theft_img_03

En attachant son vélo avec la chaîne ou le cadenas touchant le sol, un voleur peut simplement utiliser un marteau et un burin pour frapper et briser le cadenas de l’antivol.

La Méthode du « Déboulonner »

bicycle_theft_img_04
En attachant son vélo par la roue seule, alors il ne pourrait rester accrocher à l’antivol que cette roue. Si seul le cadre est attaché, alors un voleur peut retirer une ou deux roues.

La Méthode du « Tronçonner »

bicycle_theft_img_05
A l’aide d’outils coupants, scie à métaux ou bien pince coupante, un voleur peut facilement découper un antivol, notamment ceux en spirale.

La Méthode « Crocheter »

bicycle_theft_img_06
Tous les antivols fonctionnant avec une serrure sont exposés au crochetage. D’où l’importance de ne pas laisser sa serrure facile d’accès.

Source photo : veloperdu.fr

 

Marquer son vélo

C’est une nouvelle tendance, initiée notamment par Bicycode, mais qui se justifie quand on sait que 40% de vélos volés sont retrouvés.

Le prix de ce service est variable, allant de la gratuité (lors d’opérations subventionnées) à une somme variant de 2 à 10 €.  Ce service vous permet de signaler le vol de votre vélo et d’avoir plus de chance de le retrouver ! Il est donc, au même titre qu’un bon antivol, un investissement dans la protection de votre vélo !

etiquettev2-20deg

A noter que certains vélos Arcade possèdent un système de marquage intégré.

Et s’il est volé ?

Malheureusement, tous les conseils du monde ne pourront pas empêcher un vol, c’est pourquoi nous vous donnons quelques conseils en cas de vol.

L’assurance

En général, votre vélo est couvert par votre assurance « multirisque habitation », sous la « couverture responsabilité civile + dommages corporels »

Cependant, un vélo a souvent un certain prix et se le faire voler peut entraîner de nombreux soucis de déplacement. Si votre vélo représente un investissement important, ou est simplement indispensable à votre vie quotidienne, vous avez la possibilité de souscrire une assurance contre le vol de vélo.

Notre magasin Bike-Center, à Nantes, propose une assurance pour ses vélos électriques.
Nous souhaitons également mettre en place une assurance pour tous nos produits, dès 2017.

Cette assurance vous garantit en cas de vol, mais également en cas de dommages et de casse.

Tarifs annuels

Pour les vélos classiques :

De moins de 500€ : 49€
De 501 à 1000€ : 69€
De 1001€ à 2000€ : 99€
+ de 2001€ : 8% du prix du vélo

Le montant du remboursement pour vol se fera par déduction faite d’une vétusté de 1% par mois à compter du mois de première mise en circulation du cycle, calculée sur le prix d’achat initial du cycle neuf avec un minimum de 10 %.

Pour les vélos électriques :

VAE – de 2300€ : 99€
VAE + de 2300€ : 7% du prix du cycle

Le montant du remboursement se fera déduction faite d’une vétusté de 1% par mois à compter du mois de la première mise en circulation du vélo électrique, calculée sur le prix facturé du VAE neuf. De 1 à 10 mois, la vétusté est de 10 %. Puis 1 % par mois. (11mois = 11% ; 12 mois = 12% etc.)

velo-gif-neon-bleu-bike-greenmarks

Porter plainte

Effectivement, l’idée de passer plusieurs heures dans un commissariat n’est pas réjouissante, mais cela reste quand même indispensable pour mettre toutes les chances de son coté. En effet, cela permet de rendre légal votre vol et de noter les hausses (ou baisses) de vol dans votre ville. C’est très important pour les statistiques. De plus, cela permettra au voleur, s’il est retrouvé, d’être fiché et peut-être éviter qu’il ne recommence. Conserver précieusement votre facture en notant le numéro du cadre dessus. Le numéro du cadre vous sera demandé lorsque vous irez porter plainte.

A noter que vous pouvez « pré-porter plainte » pour gagner du temps ! N’oubliez pas que les forces de l’ordre sont tenus de prendre en compte votre plainte, même si un vélo « n’a pas une grande valeur ».

Vivement les plaintes en ligne comme en Belgique !

Informer du vol de son vélo

Si vous avez fait marquer votre vélo, n’oubliez pas de le signaler sur le site de bicycode.

Cependant, vous pouvez aussi mettre sur une alerte sur des sites tel que « Vol de Vélo » qui répertorie les vols, et permet l’entraide pour le retrouver.

Vous pouvez également créer une publication sur votre Facebook et votre Twitter, avec le lieu et une photo de votre vélo. Parfois, le partage permet quelques miracles !

Rester en éveil

Vous pouvez également faire le tour de votre quartier et vérifier sur des sites de vente entre particuliers, au cas où vous retrouveriez votre vélo.

One thought on “Bien sécuriser son vélo et quoi faire en cas de vol ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.