Zoom sur le speedbike, le vélo électrique qui concurrence les mobylettes !

Zoom sur le speedbike, le vélo électrique qui concurrence les mobylettes !

Souvent assimilé à un vélo électrique ou à un cyclomoteur, ce vélo, qui peut aller jusqu’à 45km/h, est un vélo survitaminé ! Idéal pour ceux qui ont besoin d’un mode de transport pour les trajets quotidiens, mais aussi les amoureux des sensations, de l’écologie et de beaux vélos, voici un article pour vous présenter les avantages et les règles pour rouler en speedbike.

Les avantages

aktion_paar_st2-1600x530px

Le vélo à assistance électrique offre de nombreux avantages, car il est aujourd’hui le moyen de transport le plus rapide en ville, le moins stressant, le plus facile à garer, et un des moins polluants (en termes de nuisances sonores, mais également, d’émissions polluantes).
La version offre tous ses avantages, tout en étant plus rapide, maniable et confortable.

Les règles pour rouler en speedbike

vae stromer 45km/h

Ce type de vélo à assistance électrique répond à une législation spécifique. En effet, un VAE standard roule au maximum à 25km/h, et est soumis à la même réglementation qu’un vélo. Un speedbike, en revanche, est soumis à la même réglementation qu’un cyclomoteur « léger ». Il faut donc impérativement :

Immatriculer son speedbike, l’assurer et porter un casque homologué.

Cela peut sembler être des contraintes de prime abord. Pour ce qui est de l’immatriculation du speedbike, notre site  , ainsi que le magasin Bike Center, s’occupe d’enregistrer votre speedbike, de vous délivrer un Certificat Provisoire d’Immatriculation. Vous recevrez votre carte grise chez vous dans les jours suivants.

Pour le casque, il est vrai que cela peut sembler une contrainte, puisque nous ne sommes pas tenus de porter obligatoirement un casque sur un vélo. Cependant, nous vous proposons le casque Cratoni Vigor, qui est un casque élégant et qui reste léger à porter.

casque homologué speedbike

Pour ce qui est de l’assurance, il s’agit bien sûr d’un coup supplémentaire, que vous n’aviez pas forcément envisagé. Mais aujourd’hui, les assurances pour les speedbikes se démocratisent et en comparant plusieurs assurances, on peut en trouver à des prix abordables, allant de 15 à 20€ par mois.

Même si elle a des allures de contraintes, l’assurance est en réalité un avantage. En effet, lorsque l’on investit dans un VAE ou un speedbike, on souhaite le garder longtemps, mais que nous ne sommes pas à l’abri d’un vol ou d’une panne ! Elle est donc importante à prendre, même pour les vélos électriques. L’obligation d’en avoir une pour un speedbike est donc un avantage certain, n’est-ce pas ?

Pour rouler avec un speedbike, le conducteur doit avoir 14 ans minimum, et être détenteur de son permis AM (anciennement le BSR), que l’on passe aujourd’hui au collège, et avoir fait une formation en auto-école.

Alors, vous laisserez-vous tenter par une sensation de vitesse sans bruit ? ☺

2 thoughts on “Zoom sur le speedbike, le vélo électrique qui concurrence les mobylettes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.